Thé noir Il y a 29 produits.

Thé noir

Thé noir

 

Un thé noir est un thé qui a subi une oxydation complète. La plupart des thés consommés en Occident sont des thés noirs, fabriqués selon le procédé « orthodoxe » ou le procédé « CTC », deux modes de fabrication mis au point par les Britanniques au XIXe siècle. Alors qu'un thé vert perdra de sa fraîcheur après 12 à 18 mois, un thé noir peut se conserver plusieurs années sans perdre sa saveur. Il est donc plus facilement transportable et commercialisable. Ces raisons ont fait longtemps préférer ce thé en Occident.

 

Ce que les Chinois appellent à l'origine thé noir, c'est un thé post-fermenté, un thé oolong entièrement fermenté ayant subi une post-fermentation (comme le pu-erh). Pour cela on les conserve plusieurs années dans des pots en terre entreposés dans des caves fraîches. Ce sont alors des thés de garde, très recherchés et très coûteux.

 

En occident le thé noir est très souvent parfumé (mélangé avec d'autres choses). Les bonnes récoltes se font plus rares que celles des autres types de thé (vert, Oolong...). C'est un thé avant tout commercial entre l'Asie et l'Occident.

 

Que ce soit le Darjeeling fleuri, l’Assam épicé, le Ceylan fruité et puissant, les thés noirs seront toujours différents tasse après tasse.

 

Préparation

 

Un thé noir se prépare dans une théière avec une eau frémissante (95 °C) durant un temps déterminé par la quantité de thé et son volume d'eau (il n'existe pas de durée précise). La boisson obtenue, parfois astringente, est fréquemment additionnée de lait et de sucre en Angleterre et en Inde. Ils seront par contre toujours consommés purs en Chine.